fbpx
  • Langue

Comment devient-on influenceur ?

Les influenceurs suscitent un réel engouement auprès du public : 34 % de la population française suit au moins un influenceur. Ce chiffre atteint même 53 % chez les plus jeunes, la tranche d’âge des 15-24 ans.1 Devant ce succès grandissant, beaucoup se disent : « Pourquoi pas moi ? ». Oui, en effet, pourquoi pas vous ? Alors, comment devient-on influenceur ?

Blogueurs et influenceurs, quelles différences ?

On mêle souvent les termes de blogueur et d’influenceur. Il existe pourtant une nuance : les blogueurs ne deviennent pas systématiquement des influenceurs, mais tous les influenceurs sont des blogueurs, exception faite pour une nouvelle race d’influenceurs qui ne produisent que des contenus visuels, vidéos et photos ; leurs comptes sociaux ne sont parfois adossés à aucun blog.

Du blogging à l’influence, un parcours classique

Pour les blogueurs, le moment clé remonte à la naissance du web 2.0, le moment où les internautes passent du stade de simples utilisateurs à celui de producteurs de contenu. L’occasion est trop belle pour échapper aux utilisateurs les plus pointus d’internet. Les premiers blogs apparaissent, tenus par quelques passionnés souhaitant s’exprimer sur leur sujet favori. Les outils numériques permettant de s’affranchir des obstacles du monde physique, le blogging révèle parfois de vrais talents, qui n’avaient aucun moyen de s’exprimer auparavant. Le développement des réseaux sociaux va faire le reste, accroître considérablement la visibilité de ces blogueurs, et leur donner la possibilité de fédérer une communauté : les premiers influenceurs font leur apparition.

L’audience, clé de voûte de l’influence

L’influenceur ne peut exister sans audience. Elle se construit pas à pas et se consolide au fur et à mesure de son développement. L’acquisition d’une audience large, dans l’espoir de la monnayer ou d’obtenir une présence médiatique, ne peut être la seule ambition de l’influenceur. Sa raison d’être est avant tout de traiter un sujet qui le passionne et c’est ainsi qu’il parviendra le mieux à fédérer une communauté sur le long terme.

Quel est le profil idéal d’un influenceur ?

Passion, originalité et sincérité constituent un socle de qualités indispensables pour réussir dans la sphère de l’influence. Elus par ses pairs, l’influenceur n’est pas une star parfaite, fabriquée de toutes pièces, mais une personne authentique et perfectible, à laquelle les membres de sa communauté peuvent facilement s’identifier. L’influenceur ne peut exister sans eux, d’où l’importance d’entretenir un lien permanent avec eux et de ne pas les décevoir. Il est inutile d’essayer de reproduire les recettes d’un influenceur à succès, car, dans un monde très formaté, l’originalité est perçue comme une qualité rare, très valorisante. L’influenceur doit être actif et surveiller constamment son domaine d’activité, relayer les infos intéressantes, suivre les tendances, donner des astuces, échanger des idées, lancer des débats… Il n’existe pas de temps mort dans la vie d’un influenceur !

Comment devenir un professionnel de l’influence ?

Quand le blogueur parvient à fédérer une communauté suffisamment importante, il peut être qualifié d’influenceur, il peut alors vouloir professionnaliser son activité. En fait, rare sont les blogueurs qui parviennent vraiment à faire du blogging un vrai métier : seuls 11 % des blogueurs sont professionnels.2 Mais l’intérêt de l’influence ne se limite pas à un aspect purement financier. Pour certains, être influenceur s’inscrit dans une logique de développement personnel, parler d’un sujet qui les passionnent et partager des points de vue avec d’autres mordus constituent une vraie source d’épanouissement. Pour d’autres, il s’agit de mettre en avant leur activité professionnelle, par exemple à travers un blog d’entreprise, ou de valoriser leur parcours professionnel. Les influenceurs peuvent être présents sur plusieurs canaux, mais ils ont généralement un réseau de prédilection, choisi en fonction de leur personnalité et de leurs objectifs : Facebook, grand réseau généraliste et multifonctions, Twitter, favori de la presse et des médias, ou LinkedIn, plate-forme préférée des entrepreneurs.

L’influenceur et les marques

Le succès des influenceurs est tel, qu’il incite les marques à développer des partenariats avec eux. Ce phénomène remonte à une dizaine d’années et va de pair avec le développement des premiers réseaux sociaux. Ce sont les marques de luxe qui ont initié la tendance en identifiant les influenceurs comme des partenaires leur permettant de toucher une nouvelle clientèle et de développer leurs ventes. Pour l’influenceur, l’intérêt n’est pas seulement financier, il peut profiter de la notoriété et de la visibilité de la marque. Il doit cependant rester vigilant au moment de s’engager, car il ne doit pas donner l’impression de trahir sa communauté. Pour garder toute sa crédibilité, il devra choisir des partenaires compatibles avec sa thématique, son secteur d’activité, ses valeurs, sa ligne éditoriale, ses choix esthétiques, etc. Ces formes de partenariat, basées sur le principe du donnant-donnant, sont d’ailleurs les plus fructueuses, autant pour la marque que pour l’influenceur.

Source : 1. L’argus de la Presse/Cision : « Rôle des influenceurs auprès des consommateurs sur les réseaux sociaux » – 2. Cision : « Marketing d’influence : ce que veulent les blogueurs »

Note générale de nos lecteurs
Notez cet article :
[Total: 1 Moyenne: 5]